02/2005 – Séjour de René Depestre à Jacmel

 DEPESTRE RENE 029

Du 23 février au 25 février 2005, René Depestre a séjourné à Jacmel. Ce fut un évènement et un grand moment d'émotion et de communion. Après soixante ans d'absence, René Depestre  retourne à Jacmel en février 2005. De ses péripéties à travers le monde, de ses expériences multiples, il aura nourri certaines convictions et il en aura abandonné d'autres, qui pour la plupart figuraient déjà dans ETINCELLES et GERBE DE SANG.

Si érotisme et politique sont souvent liés dans son œuvre, il y a aussi le poète militant qui fait de la négritude, du marxisme et du surréalisme ses armes de combat. Il y a aussi le conteur merveilleux et érotique qui donne libre cours à ses fantasmes dans des récits solaires. A ces thématiques il convient d'en ajouter une plus vaste encore qui sert de fil conducteur aux autres : le vaudou.
 
Dedicace de Depestre
 
René Depestre n'a que 19 ans quand il publie son premier recueil : ETINCELLES et il se lance en poésie comme on entre en religion avec l'intime conviction de pouvoir renverser toutes les barrières. En 1945, jeune homme en colère, il fonde avec Jacques Stephen Alexis, Gerald Bloncourt et Gerard Chenet LA RUCHE, un hebdomadaire engagé qui connaît un vif succès. Il rencontre  Jean Price Mars, Léon Laleau, JF Brierre, Magloire Saint-Aude et René Bélance et des intellectuels étrangers comme Aimé Césaire et André Breton. René Depestre joue un rôle de premier plan dans l'effervescence populaire de janvier 1946 qui fait chuter le régime du président Elie Lescot. Il est incarcéré puis doit quitter son île natale pour l'exil : en France puis à Cuba où il exerce d'importantes fonctions aux côtés de Fidel Castro et Che Guevara.
 
 
carte
 
En 1956 il publie MINERAI NOIR. Avec son épouse, il ira successivement au Chili, en Argentine et au Brésil. Au Chili, il participe avec Jorge Amado et Pablo Neruda à l'organisation du Congrès continental de la Culture. Invité à taire ses positions critiques, inquiété par la police et l'administration, il fuit Cuba et les dérives castristes en 1970 et s'installe à Paris où il travaille de nombreuses années à l'UNESCO.
 RENE DEPESTRE PHOTO
 
En 1982 il reçoit le Prix Goncourt de la nouvelle pour ALLELUIA POUR UNE FEMME - JARDIN. Son roman HADRIANA DANS TOUS MES RÊVES est récompensé par plusieurs prix en 1988 dont le Prix Renaudot et le Prix de l'Académie Royale de Belgique. En 1993, c'est le Prix Apollinaire qui récompense son ANTHOLOGIE PERSONNELLE. En 2005, c'est  NON-ASSISTANCE A POÈTES EN DANGER préfacé par Miche Onfray et en 2007 René Depestre est lauréat du Prix Robert Garzo de poésie pour LA RAGE DE VIVRE.
 
                                       

 

                    COMEDIE À JACMEL        

                                  À  Véronique Rossillon

Ses partenaires de comédie auront été
une boussole de flibustier des Indes occidentales,
un bénitier de cathédrale gothique,
un manuel d’horlogerie à la  suisse,
un rituel de moine tibétain,
un outillage d’érotisme chinois
un appareillage de sorcellerie soviétique,
le brasier d’un bal masqué à Brasilia,
tout l’arsenal du jardinier qu’ensorcelle
l’oxygène des femmes-jardins. Le scandale
du golfe de Jacmel prévaudra un jour
contre la géométrie carnassière
qui s’acharnerait à en découdre
avec son appétit de liberté.

Non-assistance à poètes en danger, 2005

 
Parmi ses nombreuses oeuvres citons encore : JOURNAL D'UN ANIMAL MARIN, LE MÂT DE COCAGNE, UN ARC-EN-CIEL POUR L'OCCIDENT CHRETIEN, BONJOUR ET ADIEU A LA NEGRITUDE, LE METIER A METISSER, EROS DANS UN TRAIN CHINOIS et ENCORE UNE MER A TRAVERSER.
 
öAion��� ˆöASrc���.ˆ.@ˆÃ>le mat de cocagne RD

RD journal d'un animal marin

aleluia-pour-une-femme-jardin

Un homme-banian

René Depestre se voit plutôt comme un nomade aux racines multiples, un "homme-banian" pour faire allusion à cet arbre qu'il cite souvent et à ses racines rhizomiques - voire comme un "géo-libertin". Il vit aujourd'hui avec Nelly, son épouse cubaine, à Lézignan-Corbières. Il écrit tous les matins en regardant les champs de vignes comme autrefois il s'enivrait de la vue de la baie de Jacmel sur la galerie de sa grand-mère.

 
René Depestre

René Depestre

 Dans toutes les radios de Jacmel et du Sud-Est, de nombreuses émissions spéciales ont été consacrées à René Depestre. De larges banderoles et des affiches annonçant les différents programmes de sa visite ont été déployés dans toute la ville. Des invitations individuelles et collectives annonçant les différents programmes ont été envoyées. Trois expositions consacrées à René Depestre ont été installées au Centre Alcibiade Pommayrac, à l’Alliance Française et à la Mairie de Jacmel.
La liaison avec les autorités locales de la ville a été assurée par le CAP et l’AFJ.
momentforts-depestre 
Programme de la visite :

Mercredi 23 Février 2005

  • 12h00

Accueil au premier pont sur la Gosseline sous la banderole « Bienvenue René Depestre ».
Présence des autorités : Mme Magarette Martin déléguée du Sud Est, Monsieur Nicolas Greffin maire de Jacmel et du haut état major de la police de Jacmel.

  • 12h30

Halte au premier carrefour de la ville. La Fanfare « Anpenpan » interprète l’hymne National, Haïti chérie et Choukoun, une délégation d’élèves de diverses écoles accueille René Depestre .

Depestre Fanfare

Accueil de René Depestre par la fanfare Anpenpan

  • 13h00

Repas au Centre Alcibiade Pommayrac.

  • 18h30

Séance de projection sur le nouveau Wharf touristique de Jacmel : « Chronique d’un animal marin » de Patrick Casals avec la collaboration de Rachelle Magloire et Patrick Boucard du Centre d’Art.
Discours de Bienvenue de Mme la déléguée, remerciements de René Depestre.
Plus de 2000 personnes présentes.

DEPESTRE RENE

Foule pendant la projection du film sur le wharf

  • 21h00

Dîner privé au Centre Alcibiade Pommayrac. René Depestre retrouve les membres de sa famille (25 cousins, cousines et famille proche).

Depestre(maison natal)-6

la maison natale de René Depestre

Jeudi 24 février 2005

  • 8h00

Visite des lieux de son enfance : marché de Cap Rouge, maison de famille de Meyer ; à Jacmel maison natale, marché …. Rencontre avec des familles connues.

Depestre Cap Rouge

Au marché de Cap Rouge

  • 14h00

Repas au Centre Alcibiade Pommayrac avec les organisateurs de la visite à Jacmel.
17h00
Ouverture de l’exposition consacrée à René Depestre et préparé par le Centre Alcibiade Pommayrac et l’Alliance Française de Jacmel.

  • 18h30

Mot de Bienvenue du Maire.
Présentation de l’auteur par les deux élèves lauréats de la classe de philosophie du CAP, présentation d’un montage poétique de l’œuvre de René Depestre par la classe de rhétorique du CAP.
Conférence de René Depestre sur le thème « Jacmel lève-toi et marche ! ».
La salle d’honneur de la mairie est pleine à craquer de 500 personnes La retransmission télévisuelle sur la place de la mairie permet à plus de 600 autres personnes de suivre cette conférence de 2h30.

DEPESTRE RENE 014

Conférence-débat à la mairie de Jacmel

 

DEPESTRE RENE

Assistance à la mairie

  • 22h00

Repas privé au CAP.

Vendredi 25 février 2005

  • 9h00

Entretien avec les élèves des classes secondaires du CAP.

DEPESTRE RENE 029

René Depestre au CAP

  • 10h30

Visite et entretien avec les élèves du lycée Pinchinat (lycée public de garçons).
Visite de l’Ecole des frères de l’Instruction Chrétienne à la Petite Batterie de Jacmel.

  • 12h00

Interview pour la revue Conjonction avec Guy Maximilien (rédacteur) et Paul Lévy (directeur de l’Institut Français d'Haïti)

  • 14h00

Repas au Centre Alcibiade Pommayrac avec l’équipe de l’Institut Français.

  • 15h00

Conférence de presse au CAP avec 15 journalistes de la presse de Jacmel et Port-au-Prince.

  • 16h30

Excursion à la campagne et temps libre à la plage de Kabik.

Maison de campagne à Meyer

Maison de campagne à Meyer

  • 18h30

Séance de rediffusion à l’Alliance Française de Jacmel : « Chronique d’un animal marin » de Patrick Casals.
Arrivée en fanfare et sous escorte de René Depestre.
Mot de Mme la déléguée qui remet à René Depestre une plaque commémorative de son passage.
Plus de 1500 personnes présentes.

  • 20h00

Repas-rencontre au CAP avec de jeunes Jacméliens revenus travailler à Jacmel après des études en France, dont Pierre Michel Joassaint énarque.

Samedi 26 février 2005

  • 8h00

Petit déjeuner rencontre avec le Consul honoraire du Danemark à Jacmel.

  • 9h00

Entretien avec Monseigneur Guy Poulard, Evêque de Jacmel à l’Evêché.
Dernières visites familiales.
Départ vers Port-au-Prince sous escorte et accompagné de Mme la Déléguée jusqu’à la sortie de la ville.

Pour en savoir plus sur René Depestre :
> Nouvel Obs : René Depestre - REINVENTER HAITI
> Alter Press : René Depestre fait le procès de la société haïtienne
> Le Nouvelliste : un écrivain contemporain emblématique
> Le Point.fr : René depestre - Haïti , deux ans après