2 avril 2016 : Adieu Madame Colette Chandler !

 

 

 

C’est  le samedi 2 avril 2016 qu’ont  eu  lieu  les funérailles  de  Madame Colette Chandler  à la salle polyvalente  du  diocèse de  Jacmel  au  Lamandou. L’officiant  principal était  le  Révérend  Père  GuyRobert  Gabo   entouré  des  Révérends  Pères  Samson  Pierre,  Pierre  Monclair  et  Jean  Charles.

Une foule dense se  pressait  pour lui rendre un dernier  hommage : sa famille profondément affectée , ses proches, ses amis, les  autorités  locales,  des  parlementaires  du  Sud-Est,  ses  collègues et  de nombreux  élèves  du  Centre  Alcibiade  Pommayrac.

Au cours de son homélie  le Révérend  Guy-Robert  Gabo a  longuement évoqué  le souvenir  de Madame Colette Chandler, se présentant comme son fils adoptif  et  mettant en exergue la foi profonde, le souci  de servir et  la constante  bienveillance  de celle  que  ses proches  appelaient affectueusement  Man Moy.  Madame Chandler a consacré l’essentiel  de sa vie professionnelle à  l’enseignement  au lycée Pinchinat  de Jacmel  puis  au  Centre  Alcibiade Pommayrac. Elle a été aussi  membre de la commission communale de Jacmel  et  co-directrice du collège Saint-Louis.

 

 

Le maire de Jacmel, M. Richardson François, lui aussi a évoqué  le souvenir de Madame Colette Chandler et  a mis en exergue ses grandes qualités. De même  M. Hébert  Lahatte a  pris la parole au nom des anciens élèves du CAP en insistant sur son exceptionnel engagement  au service de l’éducation et  de  la communauté  jacmélienne.  Entre  ces  deux  interventions  le directeur  du  Centre Alcibiade  Pommayrac  s’est  adressé  à  l’assistance :

 

Révérends  Pères,  monsieur le Maire,  monsieur le Délégué Départemental,  honorables  Sénateurs, chers  parents , chers  amis  et  chers  élèves de  Colette Chandler,

Elle est si lourde à porter l’absence d’une maman qui nous a subrepticement quittés, l’absence d’une sœur, l’absence d’une amie… Elle est si lourde à porter tant  la douleur est indicible et les mots terriblement impuissants.

Madame  Véronique  Rossillon, fondatrice du Centre Alcibiade Pommayrac,  me prie de transmettre ses plus sincères condoléances à toute la famille de Colette Chandler  et  à  tous ses proches.  A ses yeux Colette Chandler était une personnalité centrale du CAP, une dame exceptionnelle, toujours accueillante et constamment souriante, c’était une dame qui,  même quand le travail n’était pas facile, s’occupait  des  autres  avec  cœur et  gentillesse. Elle seule connaissait  les moyens financiers  des familles  et recevait  avec  bienveillance  parents et élèves, sachant, quand il le fallait, accorder des délais ou des dérogations. Elle accomplissait bien d’autres  tâches, écrit  Madame Rossillon, « je la regretterai  bien  sincèrement ».

Oui, madame Chandler accueillait chacun avec bienveillance. Sa foi et sa bienveillance l’ont portée… Oui  bienveillance  vis-à-vis de ses collègues ou du personnel  comme vis-vis de ses élèves. La porte de Colette Chandler était toujours ouverte, au CAP comme chez elle à l’avenue Barranquilla où elle accueillait les uns et les autres avec  chaleur, notamment lors des fêtes qui ponctuent l’année à Jacmel,  comme  celles du carnaval ou  du 1er mai. Sa demeure était un point de rassemblement, un haut lieu de convivialité.

Colette Chandler a été de si nombreuses fois, plus souvent qu’à son tour, meurtrie, blessée, déchirée au plus profond de son être. Rien ne lui a été épargné et pourtant elle a toujours fait front avec une grande dignité et un courage exceptionnel. Y a-t-il plus grand chagrin, y a-t-il épreuve plus dévastatrice que celle de devoir accompagner successivement deux de ses quatre enfants dans leur ultime parcours ? Y a-t-il plus grande douleur que celle de voir se fermer à jamais les yeux de deux de ses filles tendrement chéries  après avoir perdu le compagnon et le complice de toute une vie ?

Colette Chandler et Molière Chandler, affectueusement appelé  Ti  Moy par ses proches et ses amis, ont accompagné avec  constance et détermination  la grande aventure du Centre Alcibiade Pommayrac  depuis sa fondation, Madame Chandler en qualité de professeur d’espagnol d’abord puis à l’administration du CAP ensuite, Monsieur Chandler en qualité de professeur de latin et d’histoire d’Haïti. Ils ont marqué des générations entières d’élèves. Leur sens de l’engagement, leur conscience professionnelle et leur grande dignité restent à jamais gravés dans nos esprits, sans oublier un trait qui les caractérisait si bien tous les deux : leur sens de l’humour si revigorant  et  si utile dans les moments difficiles.

Colette Chandler est partie mais Colette Chandler ne nous a pas quittés. Elle est en nous et  à travers sa  fille Geneviève et  ses petits-enfants  Sébastien  Molière,  Annabelle et Aurore,  revenus  à  Jacmel, elle continuera à vivre, comme si de rien n’était, chaque jour, chaque instant au CAP.

 

 

Les Rév. Pères Guy-Robert Gabo et Pierre Monclair saluent la famille de Mme Chandler

 

 

Le Révérend Père Pierre Monclair s’adresse à l’assistance

 

 

14 décembre 2015 : Mme Chandler avec Dany Laferrière et Rodney Saint-Eloi au CAP

 

Pour revivre ces instants en images :