13/02/2014 – Michel Soukar présente la collection « textes retrouvés » aux élèves de philo et de rhéto

 

Michel Soukar

Historien,  écrivain,  journaliste et  homme  de  radio,  Michel  Soukar  vit  à Port-au-Prince. Il a publié une vingtaine d’ouvrages dans des genres différents : histoire,  poésie,  théâtre,  roman.  Ecrivain  engagé,  il  est  l’une des  voix  écoutées  en  Haïti.

Il  a notamment  publié  L’ÂGE  DU  TIGRE en 2009 , CORA  GEFFRARD  en  2011, qui  lui a valu une mention  spéciale du Prix littéraire des Caraïbes 2011  de l’ADELF,  LA  PRISON  DES  JOURS  (2012) ,  LA  DERNIERE NUIT  DE  CINCINNATUS  LECONTE  (2013).

Le  13 février 2014  Michel  Soukar  a  rencontré  les élèves  de  philo et de  rhéto  au  C A P  et  leur  a  présenté  la collection « textes  retrouvés »  récemment  créée  et  son dernier roman  LA  DERNIERE  NUIT  DE CINCINNATUS  LECONTE.

La collection «  textes retrouvés »

La collection « textes retrouvés » se propose d’offrir aux lectrices et aux lecteurs  la possibilité de découvrir d’anciens auteurs haïtiens dont les œuvres, les recherches et les réflexions sont encore d’actualité et d’assurer à ces travaux « la notoriété à laquelle ils ont droit ».

Une présentation de l’œuvre et de l’auteur par Michel Soukar, précédée d’un tableau chronologique, introduit chaque ouvrage, dans un souci de mise en contexte.

Michel Soukar a d’abord présenté deux  volumes contenant des textes du diplomate et professeur Horace Pauléus Sannon, originaire des Cayes ( Sud ) : ESSAI HISTORIQUE SUR LA REVOLUTION DE 1843 et un autre ouvrage qui regroupe 5 textes de Sannon dont l’un est consacré à Félix Darfour, fusillé sous le gouvernement de Jean-Pierre Boyer en 1822 , un autre à  Demesvar Delorme et un autre consacré à  Anténor Firmin, figure emblématique de l’intelligentsia et de la politique haïtiennes au début du 20ème siècle.

Un troisième ouvrage rassemble une compilation d’écrits : HAÏTI ET LA RESTAURATION DE L’INDÉPENDANCE DOMINICAINE qui présente des réflexions de Pierre Eugène Lespinasse, de Jean Price Mars et d’un auteur hispanophone, Augustìn Ferrer Gutierrez.

Autres ouvrages de la collection : ECRITS POLITIQUES de Rosalvo Bobo, FIGURES HISTORIQUES de Placide David, LA LUTTE POUR LE POUVOIR ENTRE FLORVIL HYPPOLITE ET FRANCOIS LEGITIME de Jean Price-Mars.

Enfin  l’historien a présenté deux ouvrages d’un auteur dominicain, Franklin Franco Pichardo, traduits en français et publiés  a  C3EDITIONS : DU RACISME ET DE L’ANTI-HAÏTIANISME ET AUTRES ESSAIS et IDENTITÉ DOMINICAINE ET RACISME ANTI-HAÏTIEN ( Identidad dominicana y racismo anti-Haïtiano ).

La  Direction nationale du livre  a décerné à Michel Soukar  le Prix  Emeric  Bergeaud,  lors de l’ouverture de la Foire international du livre d’Haïti, le 12 décembre 2013.  Ce prix lui a été attribué parce qu’il a su rallumer « la flamme du roman historique dans la littérature  haïtienne » et qu’il partage avec  l’auteur de STELLA  les mêmes préoccupations romanesques : le plaisir de lire et celui d’apprendre.

Soukar Michella-prison-des-jours-michel-soukarCora geffrad Michel SoukarDerniere nuit de cincinnatus L

La dernière nuit de Cincinnatus Leconte 2013  Mémoire d'Encrier

 "LA DERNIÈRE NUIT DE CINCINNATUS LECONTE ", tel est le titre du dernier livre de Michel Soukar. L’historien évoque dans ce roman  la disparition soudaine de l’arrière-petit fils de Jean Jacques Dessalines devenu président de la République d’Haïti (15 Août 1911-8 Août 1912)

Le 8 août 1912, le Palais explose. Le président et sa garde périssent. Accident ? Crime ? Vengeance d’Ogoun? L’explosion du palais national masque-t-elle l’assassinat du président ? Le journaliste Louis Brutus mène l’enquête afin de percer le mystère. Il ne s’agissait pas uniquement de faire la lumière sur cette disparition, l’enquêteur  voulait  aussi  réparer la mémoire collective suite aux funérailles où chacun faisait l’éloge des vertus du défunt.

Cincinnatus Leconte promettait effectivement d’être un bon chef d’Etat, mais l’histoire doit retenir qu’il avait été condamné pour haute corruption, lors du retentissant procès de la consolidation (1903-1904). Tous les éléments de l’enquête sont insérés dans le roman sous forme de notes, ce qui donne au texte une morphologie atypique renvoyant les lecteurs à l’avant et à l’après de la disparition de Leconte.

La Prison des jours 2012 Mémoire d'Encrier

Après CORA GEFFRARD 2011, Michel Soukar publie LA PRISON DES JOURS qui explore la passion politique durant l'Occupation américaine d'Haïti de 1915 à 1934. L'armée américaineoccupe Haïti, exerçant un droit de vie et de mort sur tous les citoyens. Les marines et leurs chefs se comportent en véritables brigands. Entouré de centaines de partisans, Antoine Pierre-Paul lance une insurrection armée contre les forces de l'occupation.

La répression s'abat sur les insurgés. Leur chef s'échappe et gagne le maquis. Quel avenir pour Antoine Pierre-Paul, pour ses affidés et pour le pays déchiré par les trahisons et la résistance ? Une
 galerie de personnages cherche à démêler le vrai du faux dans cette histoire rocambolesque où la réalité dépasse la fiction. Le président Dartiguenave se contente d'arrondir les angles. Dans cette atmosphère cruelle se détache la figure de Fémilia, femme du peuple, Mere courage, déterminée à combattre l'occupation de son pays. 

LA PRISON DES JOURS pose la question de l'individu face à la société. Quelle marge y a-t-il pour éviter de se faire broyer par une machine destructrice? Entre réussite individuelle et renoncement au rêve collectif, les personnages deviennent des marionnettes aux mains d'un destin implacable. Le roman évolue dans une spirale de déroutes où, incapable de sauver l'honneur, tout le monde finit par se résigner à l'inacceptable défaite des âmes.

Pour en savoir plus sur Michel Soukar :

lenouvelliste.com: Michel Soukar signe son nouveau roman
Radiokiskeya.com : le vaudou haïtien selon Michel Soukar
www.lesinrocks.com: Haïti en 2010 vu par Michel Soukar, historien